Volontariat à Nusa Penida

Comme je vous l’ai raconté dans mon article précédent, nous (surtout Mael et moi) nous ennuyions un peu ces derniers temps.

Et Mael commençait à se languir de ses copains.

Grâce à notre compagnon de route Facebook, nous avons trouvé une Maman qui fait un tour de monde avec son fils de 8 ans. Nous avons donc décidé de tous nous retrouver sur l’île de Nusa Penida, à la Friends of National Parks Foundation, pour du volontariat dans un centre de protection des derniers Étourneaux de Bali.

Pour la petite histoire, les étourneaux de Bali ne sont présents qu’à Nusa Penida (en mode sauvage) et il y en a quelques-uns dans un centre de protection à Bali, mais même si ils sont dans la nature, ils sont nourris par le centre.

Ils étaient en voie d’extinction il y a peu, puisqu’il en restait 12 dans le monde entier. Les balinais adorent les oiseaux en cage et ils avaient de plus tendance à les capturer. Ce centre milite donc pour la protection de cette espèce. Il y en a une 50aine à présent.

Nous y avons passé 4 jours très intéressants et très agréables même si nous nous sommes faits dévorer par les moustiques et qu’il faisait très chaud.

Nous dormions au centre, et notre emploi du temps était le suivant :

  • 7h – 8h30 : Monitoring des oiseaux : en fonction des jours, on se rendait aux différents nids, et on observait pendant 20 min les éventuels étourneaux que l’on voyait et ce qu’ils faisaient
  • 8h30 : petit déjeuné cuisiné par la pétillante IceTea (je ne saurais l’orthographier correctement, mais j’ai adoré cette fille plein de peps !)
  • Puis quartier libre ou aide si il y avait besoin
  • Repas où on souhaitait (toujours avec la possibilité de manger sur place à un prix très doux)
  • Quartier libre, sieste pour Agathe et ceux qui voulaient
  • Aide éventuelle si besoin en fin d’après-midi
  • Repas où on souhaitait

Vous pourrez voir dans la photo du nid ci-dessus que les oiseaux ne sont pas épargné par le plastique puisqu’on en a trouvé dans leur nid…

Aucune journée n’a été identique à la précédente et nous avons fait, en plus du monitoring tous les matins pendant lequel nous avons eu la chance de voir ces fameux oiseaux rares

  • du jardinage – des semis (en vue d’un potager bio),
  • maintenir le compost
  • des travaux : nous avons aidé à la construction d’une grosse cage pour un étourneau dont l’aile était cassée.
  • Nettoyer les nids – pour la petite info : ces petits étourneaux ne font pas eux-mêmes leurs nids et utilisent des nids trouvés. Il faut leur nettoyer afin que des insectes et geckos ne squattent pas (les geckos mangent les œufs des étourneaux !)
  • Assister à un cours de danse traditionnelle ; La fondation paye le professeur afin de maintenir les traditions pour les familles modestes
  • Partager (c’est-à-dire papoter) avec un couple d’Australo-Anglais dont la femme passera 1 an sur place pour aider la fondation

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les enfants se sont tous très bien entendus et avoir une personne tierce dans la fratrie était parfait.

Ils ont fait plein de découvertes, que ce soit en partageant leur savoir et leurs histoires, ou en découvrant le centre, les animaux qu’on y trouvaient (dont 2 Paons !) et en se découvrant aussi eux-mêmes. Ils ont construit des cabanes, inventer leur propre jardin et leur propres histoires. C’était top !

On a aussi eu un petit tremblement de terre une nuit, qui nous a réveillé, mais ne nous a pas empêché de nous rendormir (celui qu’on a eu il y a 1 mois m’avait bien plus impressionné).

Et pendant notre temps libre, nous avons pu profiter de l’île lors d’une visite des endroits les plus fameux, faire du snorkeling, chercher une geochache, boire des Bintangs (la bière Balinaise) et profiter.

Nous avons d’ailleurs décidé (tous ensemble) de prolonger de quelques jours notre visite sur l’île, mais en mode touristes.

Les enfants ont donc pu continuer à profiter ensemble, jouer ensemble, travailler aussi ensemble, ce qui était vraiment une valeur ajoutée pour la motivation, et aussi pour le partage entre Mamans de nos soucis à faire travailler nos enfants.

Nous avons fait de jolies sessions de snorkeling où nous avons vu une tortue et toute sorte de poissons magnifiques.

Nous avons visité un temple incroyable dans une grotte immense dont l’entrée était vraiment minuscule. On a eu aussi la chance d’avoir une grosse cérémonie ce jour-là.

Nous avons aussi continué notre rituel de ramassage des déchets (plage et parc) – et on en a ramassé vraiment pas mal vu qu’on était 7.

Et nous avons profité du bar sur la plage (et de l’happy hour qui démarre à 16h00) pour siroter quelques cocktails excellents.

Nous sommes maintenant de retour sur Bali et profitons de nos derniers jours sur l’île des Dieux avant de partir en Australie !

A bientôt !

Une réflexion sur “Volontariat à Nusa Penida

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s