Japon 2ème partie

Kyoto

Après une 1ère semaine passée à Osaka, nous avons passé les 2 suivantes à Kyoto.

Depuis quelques temps, nous avions décidé de réduire la cadence et de passer plus de temps dans chaque ville. Finalement, 2 semaines à Kyoto, c’était trop long, d’autant plus qu’il a fait froid et qu’il a pas mal plu. Alors sortir avec les enfants dans le froid et la pluie, ça me disait moyen. En plus, les logements que nous avons loués à Kyoto n’étaient vraiment pas grands, on avait tendance à se marcher dessus, surtout avec Sven qui travaille.

Nous avons pu bien profiter de cette ville agréable à vivre. La ville est beaucoup plus touristique qu’Osaka, donc un peu plus cher. Les lieux emblématiques sont blindés de touristes principalement asiatiques, alors que nous ne sommes pas encore en haute saison.

Nous avons visité tout un tas de temples vraiment très beaux ainsi que le château Nijō nous nous sommes baladés dans des grands parcs et espaces verts (nous étions à côté d’espaces verts pour nos 2 logements à Kyoto), nous avons visité quelques musées que les enfants ont beaucoup aimé du fait des activités proposées aux plus jeunes ; leur musée préféré est celui du Train, qui montre tout un tas de différents trains Japonais et qui leur permet même de les conduire. Nous avons pu admirer les Sukura: cerisiers et pruniers qui commencent à fleurir. Nous avons goûté à tout un tas de choses, nous avons pas mal manger dans la rue et aussi mangé beaucoup de sushis et de ramens (grosse soupe de pâtes avec divers accompagnements) 😊. Nous avons vu plein de touristes asiatiques habillés pour la journée en habits traditionnels (activité touristiques très populaires).  Nous avons rencontré une famille tour du mondiste très sympa avec qui nous avons pu partager nos expériences (ça aide aussi pour visiter les temples et passer la journée à marcher). Nous avons fait du vélo ( nous avons eu la chance d’en avoir à disposition dans notre 2ème location). Nous avons continué à voir tout un tas de choses atypiques dont les Japonais ont le secret. Nous avons aussi profité du mauvais temps et d’être au Japon pour regarder plein de mangas des studios Ghibli, dont nos préférés « Mon voisin Totoro », « Le château ambulant », « Le voyage de Chihiro », « Kiki la petite sorcière »…

On a passé beaucoup de temps assis ou couchés par terre 😊. Sven n’en pouvait plus à force d’être à moitié courbé tout le temps.

Nous avions loué 2 minuscules maisons typique Japonaises, dans lesquelles on dormait, mangeait, jouait, travaillait … sur des tatamis. On devait ranger nos futons la journée pour faire un peu de place. Pas de meuble, juste une petite table, quelques coussins et des futons (très inconfortables d’ailleurs dans le 1er logement !).

Ces logements touristiques sont très mal isolés. A se demander si les logements des locaux sont pareils…

Kobe

Quelques semaines avant notre arrivée, nous avions plus ou moins bouclé notre séjour au Japon, en termes de destinations et de locations, car les logements partaient comme des petits pains et c’était très cher (pour notre budget de voyageurs).

Nous avions fait le choix de rester dans la région du Kansai, c’est-à-dire autour d’Osaka et Kyoto, et de ne pas aller à Tokyo (trop cher et trop compliqué pour moi à organiser).

Nous avions réservé une voiture pour vadrouiller pendant notre dernière semaine au Japon et donc, dès notre arrivée, nous sommes allés faire traduire notre permis, car ici, le permis international ne suffit pas.

Nous avions réservé un logement au sud de Nara, sans trop savoir à quoi s’attendre, mais en se disant que ça serait un bon point de chute pour vadrouiller en voiture.

Après 1 semaine ici, nous avons vite compris que la voiture n’était pas une bonne option. Il est très difficile de se garer et le moindre parking est payant. De plus, le réseau ferroviaire est très efficace et dessert tout le Japon ! La moindre petite ville a sa station de train, et ils sont très fréquents.

Nous avons donc annulé la résa de la voiture.

Et puis, je me suis aussi rendu compte que nous restions dans un mouchoirs de poche par rapport à tout ce qu’il y a à faire au Japon, et je commençais à être un peu frustrée de ne pas visiter autre chose que ce coin.

Nous avons donc modifié notre réservation de la dernière semaine, et ajouter une ville à notre itinéraire : Kobe, même si ça restait très proche en termes de distance d’Osaka.

Cette ville ne figure pas dans les itinéraires touristiques classiques. Donc, on a eu peu de touristes. Malgré tout, nous y avons vu pas mal d’occidentaux, comparé à Osaka par exemple, mais il semblait plutôt que c’était des « expat ». C’est aussi la 1ère fois que nous voyions des couples mix.

Kobe a été frappée d’un terrible tremblement de terre en 1995 et a été reconstruire ensuite. La ville nous a semblé plus aérée et elle est plus moderne. La vie y avait l’air plus paisible et les gens moins stressés ou moins « speed ». Les magasins et centres commerciaux sont plus « européens ». Le port est très agréable et nous avons pu nous y balader le soir, chose que nous faisons peu du fait du froid et des enfants souvent fatigués.

Nous y avons passé presque 3 journées bien remplies : Nous avons visité le musée des catastrophes naturelles (dont les tremblements de terre) – un peu décevant, surtout que tout était en Japonais -, nous avons pas mal arpenté les rues, nous sommes allés mangé à Chinatown, nous avons aussi mangé un burger au fameux bœuf de Kobe (que nous avions déjà eu l’occasion de goûter à Kyoto et Osaka), nous avons visité un quartier colonial très bien conversé avec de magnifiques maisons, nous sommes allés nous balader au jardin botanique en prenant un funiculaire (très belle journée au niveau du temps !), nous avons fait des bains de pieds chauds aux herbes tout en admirant la vue sur Kobe depuis les montagnes, nous sommes allés dans une station thermale (Arima-Onsen) d’où sort l’une des trois sources chaudes les plus anciennes du pays. Malheureusement, il faisait tellement froid que nous n’y sommes pas restés très longtemps. Nous aurions aimé faire un Onsen (bain de sources d’eaux chaudes) mais avec les enfants, c’est plus compliqué.

Puis nous avons repris le train (excellent moyen de transport pour faire quelques pauses dans une bonne journée de marche) pour atteindre notre destination suivante et finale Kahishira.

Kahishira

Nous pensions avoir un logement similaire aux 2 de Kyoto, c’est-à-dire un peu vétuste mais charmant, petit et pas très fonctionnel. Notre hôte, une petite dame toujours souriante d’une 60aine d’années (si ce n’est pas plus), avec son traducteur autour du cou, est venue nous chercher à la gare. 1ère agréable surprise : le logement était à 2 min de la gare. 2ème agréable surprise, le logement était « immense » ! 2 grandes chambres, et 3 pièces à vivre dont une grande cuisine, le tout typique japonais, avec des tatamis partout, et hyper fonctionnel. Les futons étaient très confortables, la décoration superbe et les portes coulissantes qui séparent les pièces aussi. La salle de bain n’était pas à l’extérieur, comme pour les autres logements, et nous avons un grand bain japonais, qui est un genre de jacuzzi. Le principe : on se lave à côté de la baignoire, puis une fois rincé, on se trempe dans un bain chaud voire brûlant. Tout se règle grâce à un panneau de commande qui indique quand le bain est à température. L’eau sert ensuite au reste de la famille, voire aux amis. Quand on a fini, on « ferme » la profonde baignoire grâce à un genre de volet, pour que l’eau se refroidisse le moins possible pour le suivant, qui peut réchauffer le bain grâce au panneau de commande. Voici une bonne façon de ne pas consommer trop d’eau !

En plus d’avoir cette surprise sur ce superbe logement, et d’un de nos meilleurs restaurants juste à côté, nous découvrons que nous sommes dans une ancienne capitale ou du moins ville qui a été très importante à une certaine période. Il y a encore un palais impérial. L’Empereur et l’Impératrice avaient en plus prévu une visite dans ce palais la veille de notre départ et nous avons eu la chance de les apercevoir, et de secouer nos petits drapeaux japonais que notre hôte nous avait donné pour l’occasion.

J’avais peur d’être un peu excentrée, et de devoir faire des heures en train pour visiter, mais nous étions à moins d’une heure de Nara, aussi une ancienne capitale, et il y a assez de choses à faire dans le coin pour les jours qui nous restaient.

Nous avons donc passé une journée (très froide) à Nara, dont les 2 particularités sont d’avoir le plus vieux temple tout en bois du monde, et d’avoir des daims en liberté un peu partout. Le temple est juste magnifique, et vraiment bien conservé. J’avoue adorer tout ce qui est en bois et j’ai été vraiment sous le charme. Et les enfants (plutôt Agathe et Théo) ont adoré voir des daims partout ! Agathe était comme une folle et malgré un 1er contact difficile (le daim l’a envoyé sur les fesses), elle a continué à vouloir les approcher et les toucher en continu. Nous avons énormément marché et passer une chouette journée !

Pour notre 2ème journée ici, nous avions prévu de faire une « petite balade » dans le coin. Résultat, nous sommes partis toute la journée 😊. Nous avons découvert un vieux quartier bien conservé et rénové dans lequel on peut voir et visiter des anciennes maisons d’officiers. Nous avons aussi pu voir une fabrique artisanale de Sake et en déguster. Puis nous avons fait une grande balade dans la forêt montagneuse qui fait partie du parc impérial.

Et nous avons passé les 2 dernières journées autour de chez nous, à nous balader pratiquement toute la journée à pied depuis chez nous et avons découvert de chouettes points de vue, des géocaches, encore des petits temples, de jolies maisons typiques et aussi des grands champs et rizières.

Le soleil et les températures plus clémentes étaient au rendez-vous pour notre dernier jour. Nous avons fait une dernière balade autour de chez nous et sommes tombés sur un match de Baseball, sport national, dans un grand stade dans lequel nous avons pu rentrer. Encore un excellent moment et surtout une superbe façon de terminer notre séjour nippon.

Je suis contente d’avoir passé cette dernière semaine hors des circuits touristiques et d’avoir pu découvrir un autre Japon, un Japon plus rural, plus calme. Je pensais qu’il y avait peu d’espaces verts et j’avais cru comprendre avant d’arriver que les Japonais cultivaient peu, mais nous avons pu voir une campagne verte, avec beaucoup de champs et des gens qui ont l’air aussi d’aimer la terre et la campagne.

Ce que nous retiendrons du Japon et ce que nous avons trouvé différent ou/et atypique.

  • On dit que le Japon est cher mais tout est relatif. Il s’agit du pays développé le moins cher du monde. Les prix des locations sont à peu près identiques à la France. Par contre, on peut manger pour beaucoup moins cher qu’en France. Nous pouvions très bien manger au restaurant pour moins de 30€ pour 5. On dit que les transports sont chers, mais je n’ai pas trouvé, surtout vu la qualité du réseau ferroviaire et de bus ! (Des transports toujours à l’heure, très réguliers, toujours propres et des 10aines de façon de se rendre d’un point A à un point B). Nous entendions beaucoup parler du Pass pour le train avant de partir mais il n’est pas du tout rentable si on ne parcourt pas de très grandes distances comme Osaka-Tokyo AR. Les enfants de moins de 6 ans ne payent pas les transports (donc top pour nous) et ceux de 6 à 12 ans payent demi-tarif. Pour les musées et autres activités (palais et autres), c’est le même principe, voire c’est gratuit pour les moins de 12 ans. Les entrées dans les châteaux ou palais sont souvent autour de 4€ par personne. Beaucoup moins cher qu’en France. Les musées sont de qualité et ont toujours quelques activités pour captiver les enfants.
  • On pensait qu’on allait trouver des robots un peu partout et que les nouvelles technologies étaient omniprésentes, du moins c’est l’image que j’avais. On avait tout faux ! Pas de robot, pas de nouvelles techo partout. Il faut très souvent payer en cash (par ex, les musées et les attractions touristiques ne prennent que le cash), les restaurants, c’est pareil. Et nous n’avons pas particulièrement vu des choses extraordinaires en termes de technologie.
  • Je ne suis pas arrivée à comprendre où ils en sont niveau écologie. Ils trient pas mal leurs déchets ; j’ai même vu une vidéo qui parle d’un village japonais où tout est trié en une 10aine de catégories, et ce sont les habitants eux-mêmes qui apportent leur déchets triés à la centrale des déchets. Ils prônent donc le zéro-déchet dans cette ville. Mais les Japonais font une consommation de plastique et d’objet à usage unique impressionnante ! Tout est emballé dans du plastique, de la moindre banane ou orange aux chaussures dans les magasins ! J’ai voulu acheter des gâteaux artisanaux dans un petit magasin qui les faisait devant nous, mais je ne l’ai pas fait car ils étaient emballés à l’unité dans une boite. On mange avec des baguettes mais nombreux sont les restaurants qui proposent des baguettes en bois à usage unique. Nous avons donc acheté des baguettes et les avions toujours sur nous 😊. Beaucoup de restaurants proposent aussi des serviettes humides emballées dans du plastique (le tout va à la poubelle ensuite). Je ne parle pas des pailles… Quand on arrive dans un restaurant, ils nous apportent souvent des verres d’eau fraîche. Malheureusement, ils mettaient (avant même qu’on puisse dire  «no straw ») des pailles en plastique dans 2 des verres pour les enfants. Dans les supermarchés, tout est emballé ! Heureusement, nous arrivions la plupart du temps à ne pas prendre de sac en plastique dans les magasins ou les supermarchés. Théo et Agathe disaient fièrement « no plastic » ! Mais nous n’avons pas eu d’autre choix que d’avoir une énorme consommation de plastique pendant notre séjour. Par contre, point positif, ils bradent tous les produits frais et se périmant tous les soirs. Nous faisions donc nos courses de sushi le soir 😊. On ne verrait pas ça en France ! Concernant l’isolation, je ne sais pas si l’état a mis en place des compagnes pour l’isolation. Les vieilles maisons sont extrêmement mal isolées ! Par contre, leurs toilettes sont plutôt écolo puisqu’on peut se laver les mains pendant que la chasse se recharge (il y a un petit lavabo en haut du réservoir des toilettes).
  • Je n’ai pas non plus compris leur politique sur la cigarette. J’ai cru comprendre qu’il était interdit de fumer dans pas mal d’endroits publics, comme les transports, mais aussi dans les rues de certains quartiers centraux. On y trouve donc des espaces fumeurs dans les rues. Par contre, certains lieux comme les restaurants sont fumeurs ! On s’est donc plusieurs fois trouvé dans des restaurants où des gens fumaient.
  • Les Japonais adorent les mots Français. On en voit un peu partout, sur des enseignes de coiffeurs ou restaurants, ou des marques de vêtements, alors qu’ils ne sont pas Français. Ils trouvent que ça représente le luxe et le glamour 😊. Ça donne des trucs sympas comme Touffe pour un restaurant ou hachis de fleurs pour un coiffeur.
  • Il y a des boulangeries un peu partout ! et les pâtisseries et autres brioches sont bonnes ! Ça nous a fait du bien !
  • Les taxes ne sont jamais incluses ! Certains magasins affichent « tax free» en énorme. On pense donc qu’on ne va pas payer de taxes, mais en fait, c’est toujours au-dessus d’un certain montant (qu’on atteint rarement !). On s’est donc fait avoir quelque fois. Mais parfois, il n’y a pas de taxe… Encore une chose que je n’ai pas saisie.
  • Il est super facile de se balader à vélo. Les 4 villes dans lesquelles nous avons logées sont sur des plateaux, donc on ne se fatigue pas trop. On voit beaucoup de vélos avec 2 sièges pour enfants et j’ai vu quelques fois des femmes avec 3 enfants à vélo (2 sur les sièges et un en porte-bébé).
  • J’ai été étonnée de ne voir que des jeunes enfants dans les parcs de jeux. On voit des ado en groupe dans les rues et dans les grands parcs, mais pas d’enfants entre 6 et 14 ans. Je suis arrivée à poser la question à une Japonaise qui m’a expliqué que les jeunes de cet âge-la passait leur temps à des activités extra-scolaires. Les petits Japonais ont l’air d’être poussés à fond. Ils font tout un tas d’activités extra-scolaires dès leur plus jeune enfance ! Résultat, ils ont l’air assez débrouillard, mais personnellement, je ne suis pas sûre que ça soit pour le meilleur. J’ai lu un article ce matin qui disait que la principale cause de mortalité chez les 9-14 ans était le suicide !
  • Il y a énormément de personnes âgées. Lors d’une petite recherche avec Mael sur le Japon, nous avons appris que la population était très vieillissante. L’espérance de vie est très élevée (86 ans) et le taux de natalité est plutôt faible. Pour autant, j’ai vu énormément de bébés et de jeunes enfants et les familles ont la plupart du temps 2 voire 3 enfants. On voit énormément de personnes âgées travailler. Nous avons lu que l’état incite les personnes âgées à travailler après leur retraite.
  • Les Japonais pratiquent beaucoup de sports à l’extérieur. On voit beaucoup de personnes de tout âge faire quelques étirements et poses sportives dans la rue ou dans les parcs. Le weekend, les parcs se remplissent de personnes pratiquant le tennis, le golf-criquet (un sport avec un club de golf mais des balles de criquet à faire rentrer dans des arceaux), du Baseball et autres sports. C’est assez marrant de les voir, car ils parlent tout le temps et s’encouragent tout le temps.
  • Le réseau ferroviaire Japonais est impressionnant et les trains aussi. Mael a adoré voir tous les type de trains à l’allure futuriste dont le « bullet train», un des trains les plus rapides du monde, dans lequel nous avons fait un petit trajet.
  • A mon grand regret, nous avons eu beaucoup de mal à communiquer. Les Japonais parlent peu (voire pas) l’anglais. Alors, on peut toujours se débrouiller dans un resto ou lors d’une visite, surtout avec les traducteurs, mais ça devient difficile quand on a envie de démarrer une conversation dans un parc avec des parents par exemple, pour en savoir plus sur leur mode de vie. Et puis, pour les musées, ce n’était quand même pas évident.
  • Les Japonais sont sympathiques et on a pu constater que s’il n’y avait pas la barrière de la langue, ils nous auraient fait la conversation facilement.

Quelques faits en vrac

  • Presque toutes les caisses rendent la monnaie automatiquement. Le caissier saisit le montant donné par le client et la monnaie sort automatiquement.
  • Je n’ai pas vu un seul enfant avec une tétine, et les Japonais sont à fond ErgoBaby (porte bébé ergonomique)
  • Les femmes avaient très souvent des chaussures trop grandes (est-ce pour le côté pratique car on se déchausse très souvent ?) 😊
  • Beaucoup de personnes âgées ont des scolioses et se déplacent pliées en 2
  • Ils adorent ce qui est miniature, petit et Kawaii (trop mignon)
  • Ils sont très disciplinés
  • Tout est propre
  • Les temples bouddhistes ne sont pas pleins d’urnes à fric, contrairement à la Thaïlande et c’était beaucoup plus agréable
  • Il y a des grosses salles de jeux d’argent un peu partout. On peut y voir des personnes telles des zombies devant leur machines à attendre le jackpot
  • On trouve des distributeurs de boissons, nourritures, et surtout miniatures partout !
  • Il y a des toilettes publiques partout et elles sont propres (et gratuites)! Quel plaisir quand on a des enfants !
  • On trouve des fontaines d’eau potable un peu partout
  • Il y a beaucoup de fumeurs, surtout comparé aux autres pays que nous avons visités.

Le mot de la fin

Nous avons beaucoup apprécié notre mois au Japon. Cela a été au début un choc après l’Australie (température, culture, peu d’espaces verts, mentalités… ) mais nous nous y sommes habitués et avons profité. A refaire, je choisirai une période où les températures sont plus douces, car ça aide quand même pas mal à apprécier les visites.

3 réflexions sur “Japon 2ème partie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s