Mes constats sur l’écologie en tant que voyageur ou comment voyager en minimisant nos impacts

Ce matin, en me lavant les dents à côté d’une personne laissant le robinet allumé pendant toute la durée de son lavage de dent et de visage, je me suis dit qu’il fallait que je partage (à nouveau) sur un de mes sujets favoris.

Une des façons de voir à quel point une minorité de la population est consciente des soucis actuels de notre planète est de voyager.

D’ailleurs Mael me faisait la remarque il y a quelques jours qu’il se demandait si ses copains étaient au courant des problèmes des déchets et autre et de leur impact sur la planète.

J’entends déjà certains me dire que voyager pollue et contribue à accélérer au réchauffement climatique, mais tout dépend de comment vous voyagez.

Ceux qui nous connaissent savent que nous faisons notre maximum pour avoir peu d’impact sur la planète, même si parfois c’est difficile.

Mais là n’est pas le sujet.

Constat concernant les hôtels et auberges de jeunesse

Nous logeons régulièrement dans des airbnb, mais de temps à autre, nous passons des nuits dans des hôtels ou des auberges de jeunesse.

Le constat est impressionnant !

Nous sommes allés dans un bel hôtel à Kobe et j’ai été choquée par la quantité de « cadeaux » à usage unique: 5 brosses à dents, 5×2 mini bouteilles de shampoing et après shampooing, des bonnets de douche, des petits savons, des petites serviettes ou lingettes, un kit pour femme (comprenant une serviette hygiénique, une barrette, un élastique et d’autres objets), des brosses, le tout renouvelé pour la 2ème nuit. Sans compter les 5 grandes et 5 petites serviettes, qui sont changées toutes les nuits (alors que j’en avais mis de côté proprement pour qu’ils ne les changent pas). On avait aussi des petites bouteilles d’eau, des dosettes sachets de thé et café.

Exemple d’articles à usage unique dans un de nos hôtels

Certains diraient : « ouais ! La chance ! » et auraient tout pris, ce qui est probablement le cas de la plupart des personnes ayant logés dans cet hôtel.

Quand je pense aussi au montant que cet hôtel doit débourser pour tout ce gâchis ! Ils feraient d’énormes économies s’ils changeaient leur politique.

Et ce n’est qu’un hôtel parmi tant d’autres.

Alors, oui, vous me direz, il y a des hôtels, pas mal même, et souvent les plus petits et d’ailleurs les plus conviviaux, qui affichent une politique plus écolo: accrochez votre serviette si elle n’a pas besoin d’être lavée et mettez-la dans le panier si vous souhaitez qu’on vous la change. Ou encore: l’eau est précieuse, utilisez-la raisonnablement. Ou on trouve des distributeurs de gel douche et shampoing…

Dans l’auberge de jeunesse dans laquelle nous venons de loger, le petit dej était proposé dans des assiettes et verres en carton, avec des baguettes en bois. L’hôtel était énorme et je n’ose imaginer la quantité de déchet chaque jour. Point positif : nous étions invités à trier nos déchets : un sac pour les assiettes et verres en carton, une poubelle pour les restes de nourriture, et une poubelle pour les baguettes en bois.

Constat sur les voyageurs

Et puis il y a ces voyageurs qui n’ont pas l’air d’avoir conscience de notre impact sur la planète.

Je n’ai aucun jugement sur ces personnes, la plupart ne sont pas informés et c’est pourquoi j’aime à partager sur le sujet.

  • Il y a tout ceux qui prennent ce que les hôtels mettent à dispo (je ne juge personne, je l’ai moi aussi fait). Si personne ne prenait ces « cadeaux » dont la plupart du temps nous n’avons pas besoin, les hôtels n’en mettraient plus.
  • Il y a ceux qui prennent des douches extra longues parce qu’ils ne payent pas l’eau (argument déjà entendu).
  • Il y a ceux qui laissent l’eau allumé pendant 3h pour se laver les dents et la figure.
  • Il y a ceux qui lavent un ou deux vêtements dans une grosse machine (vue dans notre dernière auberge de jeunesse), puis les mettent au sèche-linge. Des sèches linges que j’ai d’ailleurs vu tourner toute la nuit…
  • Il y a ceux qui n’hésitent pas à prendre 3 assiettes et 3 verres jetables au petit déjeuner…
  • Il y ceux qui achètent des bouteilles d’eau en plastique.
  • Et puis tous ceux qui acceptent le moindre sac en plastique qu’on leur tend pour le moindre achat, sachant qu’il finira à la poubelle parfois quelques minutes après.

Alors, que faire ?

Voici des gestes simples et faciles à mettre en place pour diminuer notre impact sur la planète.

  • Ne plus accepter de sac en plastique. Parfois ils ne servent à rien du tout, surtout dans les cas où on achète à manger dans la rue pour consommer dans la foulée. Perso, nous avons 3 petits sacs repliables que nous utilisons presque tous les jours.
  • Ne plus accepter de paille en plastique et investir dans des pailles en inox. De notre côté, nous avons aussi nos couverts et nos serviettes qui nous servent tous les jours.
  • Ne jamais prendre les brosses à dents, shampoing etc. à usage unique dans les hôtels
  • Accrocher sa serviette pour essayer qu’on ne nous la change pas. On peut aussi accrocher le panneau « do not disturb » pour que la chambre ne soit pas nettoyée (pas besoin d’avoir une chambre archi propre tous les jours…)Faire des lessives quand c’est nécessaire et pas juste pour un pull (qui peut être probablement laver à la main).
  • Mettre son linge dans un filet à linge quand on le donne à laver.
  • Utilisez l’eau raisonnablement pour les douches et les bains
  • REMPLIR sa gourde ! C’est un geste si simple. Nous n’avons pratiquement pas consommé de bouteilles d’eau en plastique depuis notre départ (au début, nous n’étions pas encore rodés et pensions parfois ne pas avoir le choix), mais depuis 7 mois, nous n’avons pas consommé d’eau en bouteille. Nous avons eu la chance de trouver des fontaines pour « refiler », comme disent les enfants, dans presque tous les pays que nous avons traversés. Je les ajoute d’ailleurs régulièrement sur « Refillmybottle« . Et on ne part jamais sans une gourde remplie.
  • On peut ajouter aussi de faire attention à ce qu’on achète, de préférer les produits locaux, et de boycotter les marques comme oreo ou Nutella.
  • Ou encore de trier au max ses déchets. Pour les plus courageux, on peut même essayer de trouver une personne acceptant les déchets organiques grâce à l’application ShareWaste.
  • On peut aussi en parler avec les autres voyageurs que l’on croise, pour faire évoluer les mentalités.
  • Pour les femmes, on peut se mettre à la cup ou autre protection non jetable.

Et vous, quels sont vos gestes en tant que voyageurs ?

3 réflexions sur “Mes constats sur l’écologie en tant que voyageur ou comment voyager en minimisant nos impacts

  1. Maeva Rbt dit :

    Concernant ce que vous dites sur les hôtels je suis mitigée. D’un côté je trouve que il y a beaucoup de choses, d’autant plus que ils renouvellent une seconde fois ce qui est trop et donc ils ne font pas d’économies mais d’un autre côté ça nous en fais faire à nous au final non ? Si on part en voyage on prendra ce qui se trouvais dans cet hôtel et ça ne sera pas gâché puisque on l’utilisera ensuite ☺️ Je ne sais pas si mon commentaire est très pertinent mais je voudrais connaître votre avis là-dessus 🙏🏻 Merci à vous pour ce retour d’expérience ☺️

    J'aime

    • Katy Gaub'Trotter dit :

      Bonjour Maeva. Merci pour ton commentaire! Mon but est de partager, alors je suis toujours contente de discuter. Le problème c’est que tous ces « cadeaux » sont des choses à usage unique. Ca pollue énormément! La mini-bouteille de shampoing ne servira que 1 ou 2 fois, et pof, à la poubelle dans nos océans. Qui utilise les brosses à dent données par les hôtels plus de 1 semaine? Leur mini dentifrices sont aussi à usage unique. Et les brosses à dent sont toujours dans des emballages en plastique. Les hôtels renouvellent parfois par défaut (nous n’avions rien utilisé mais ils en ont remis le 2ème jour). Et je suis sûre que certaines choses neuves partent à la poubelle ( comme ce kit pour femme où il suffit que ça ait été ouvert (mais non utilisé) pour que le reste parte à la poubelle. Donc, même si ça nous faisait des économies à nous (qui sont plus que minime), ça ne vaut pas le coût à mon sens vu la pollution engendrée.

      Aimé par 1 personne

      • Maeva Rbt dit :

        Merci beaucoup en tout cas pour ta réponse qui me permet de mieux comprendre les choses car tout simplement j’ignorais la gravité de ce geste ! Merci beaucoup 🙏🏻 Passe une excellente journée ☺️

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s